Faut-il (vraiment) succomber au pull de Noël ?

| Mercredi 18 Décembre 2019

Il a fait son apparition dans les rayons des magasins jusqu’à s’offrir une place de choix dans les vitrines. Désormais des événements lui sont dédiés, et il s’affiche également sur les happy fews. Qui ça ? Le pull de Noël. Retour sur ce phénomène aussi kitsch que cool.

Souvenez-vous, dans Le journal de Bridget Jones l'irréductible célibataire croisait Mark Darcy (aka le-potentiel-amour-de-sa-vie) avec un horrible pull de Noël transformant instantanément le jeune homme en ringard (aka pas-le-potentiel-amour-de-sa-vie).Avec le succès retentissant du film, le pull moche de Noël a signé son grand comeback.

Phénomène à la marge jusqu'en 2010, le pull moche de Noël est devenu l'habit incontournable des fêtes de fin d'année. Cette tradition, purement anglo-saxonne, s'est muée en symbole mondial d'un mauvais goût assumé, conférant à la personne qui le porte une aura de coolitude.

Depuis quelques années, les marques ce se sont emparées de cette tendance pour nous présenter leur version du pull moche de Noël. Exit, les têtes de rennes grossières et autres coloris vert criard, désormais il s'affiche avec des dessins fins et raffinés, et une gamme chromatique des plus subtils. Une version remaniée qui s'est introduite dans le placard des fashion victim et des maisons de luxe tout en perdant sa substantifique moelle...

Alors team pull de Noël moche ou 2.0 ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et pour nous permettre d'analyser l'audience du site internet.