EXPO : Vivian Maier et le Champsaur par Phocal

Du 22 Juin au 8 Juillet, PHOCAL avec la participation de l’association « Vivian Maier et le Champsaur » présente plus d’une quarantaine de photos – dont 13 clichés originaux de l’artiste – dans l’enceinte majestueuse des Docks Village .

Nourrice et passionnée de photographie, Vivian Maier* connaît un succès planétaire depuis sa disparition.
Son travail et son œil aiguisé mettent en avant son quotidien de New-York à Chicago mais aussi au cœur de son village maternel à Saint-Julien en Champsaur.

Au programme de cet événement inédit : des photos en noir et blanc, des scènes de vie et de précieux souvenirs de son enfance passée à St-Julien en Champsaur.
Des clichés d’une qualité et d’une justesse à couper le souffle, des clichés « vrais » pour une exposition exclusive.

Le 28 juin et le 5 juillet, assistez à une projection privée sur la vie de la photographe « A la recherche de Vivian Maier » réalisé par John Maloof.
L’occasion de voir ou revoir des clichés inédits, d’en savoir plus sur cette artiste talentueuse.

Projection gratuite uniquement sur inscription, rendez-vous  sur le site  www.phocal.org afin d’y imprimer votre invitation.
Profitez-en pour vous faire tirer le portrait « façon Vivian » !

  • Du Vendredi 22 Juin au Dimanche 8 Juillet
  • Vernissage ouvert au public le Vendredi 22 Juin dès 17h30
  • Projections gratuites du film de John Maloof  « A la recherche de Vivian Maier » le Jeudi 28 Juin et 5 Juillet à 19h
    Projection gratuite et inscription préalable sur le site: www.phocal.org
    Entrée libre et gratuite  

 

Vivian-5 VivianMaier_DocksVillage

 

*Vivian Maier était une « street-photographer » qui arpentait New-York, sa ville natale, des quartiers les plus huppés aux plus malfamés, pour capter des images vraies.

Vivian Maier a passé sa vie à cacher son talent pour la dédier à l’observation des gens et de l’environnement qui l’entourait. Cette nourrice aussi discrète que mystérieuse, avait pour seule famille les enfants dont elle s’occupait et menait une véritable double vie !

De maison en maison, elle accumulait des clichés et négatifs qu’elle laissait dormir dans des cartons…Des prises de vues issues de ses escapades, parfois nocturnes illustrant le plus souvent la misère et les zones sensibles de New-York. Mais aussi Chicago, ou a contrario des paysages bucoliques de Saint Julien en Champsaur, son village maternel dans le Sud de la France.

Devenue célèbre près de 10 ans après sa disparition, Vivian Maier doit sa renommée de street photographer des temps modernes à John Maloof, collectionneur et amateur de photographies.

En 2007, le jeune homme rachète dans une salle de ventes un lot de milliers de diapositives pour une somme dérisoire… Curieux, il les développe une à une et découvre le trésor de Vivian Maier : des centaines de clichés en noir et blanc à la qualité et la véracité stupéfiante !

John Maloof se passionne alors pour cette femme inconnue. Il remonte sa trace, découvre son identité, rachète l’un des garde-meubles oubliés de l’artiste et en dissèque le moindre objet. Sans jamais la rencontrer, la nourrice est décédée en 2009, John Maloof a su en percer tout le mystère.

En 2013 et après des années de documentation, il signe le long métrage « A la recherche de Vivian Maier » et marque ainsi le début d’un succès international.

Pour préserver ces clichés d’une qualité rare et les faire découvrir au monde, John Maloof a choisi d’en léguer cinquante de sa collection à l’association « Vivian Maier et le Champsaur ». Association fondée par de fervents passionnés et habitants de Saint Julien en Champsaur. Cette dernière œuvre chaque jour pour préserver, valoriser cette partie du patrimoine régional en organisant des expositions, dont la prochaine prendra place à Marseille.